documentaire et ENQUETE L'INCONNU DU SABLE

Incroyable découverte d’un navire enseveli au Cap Ferret

Une épave d’un navire du 18ème découverte dans le sable des dunes du Cap Ferret

Ce matin paisible, David PLANTAROSE, gérant du réputé établissement “La Madrague”, s’offre un instant de détente pour une balade avec son chien sur les plages océaniques du Cap Ferret. Récit bien banal qui se transforme en une découverte incroyable ! En effet, risquant de trébucher sur le sable d’une dune océanique, David découvre un clou d’un autre âge qui l’intrigue : un navire enseveli ?



Témoignage de David PLANTAROSE, découvreur du trésor martime de la dune !

Nous retrouvons David Plantarose au sein du restaurant la Madrague ( à voir la présentation ici) pour qu’il nous raconte sa découverte et surtout sa démarche pour que le trésor de la dune ne soit pas pillé ! Ainsi scientifiques et historiens pourront réaliser leur recherche dans les meilleurs conditions possibles !

YouTube player

Galerie photo de la découverte de l’épave par David Plantarose

  • Photo #4 épave enseveli dans la Dune du cap ferret - (c) David Plantarose
  • Photo #3 épave enseveli dans la Dune du cap ferret - (c) David Plantarose
  • Photo #2 épave enseveli dans la Dune du cap ferret - (c) David Plantarose
  • Photo #1 épave enseveli dans la Dune du cap ferret - (c) David Plantarose

L’inconnu du Sable : à la recherche de son histoire …

Ce documentaire réalisé par Sébastien CASSEN pour l’association VuesDuCap dirigée par Emmanuelle GLEMET, nous montre la démarche menée par les historiens et scientifiques pour tenter d’identifier ce navire enseveli. Ainsi les premiers sondages dans la dune ont permis de déterminer la taille et la période de construction de ce bateau. Puis d’innombrables recherches ont été menées par Thierry Sauzeau, spécialisé dans l’histoire maritime à l’université de Poitiers, accompagné par l’étudiante en master expertise historique Susy Vinet-Poirier. Alors l’étude sur les navires disparus entre la fin du 18ème siècle et le début du siècle suivant permet de resserrer l’étau et d’arriver à ce jour à 6 navires candidats !

Voir le documentaire l’inconnu du sable – VuesDuCap

D O C U M E N T A I R E L'INCONNU DU SABLE
D O C U M E N T A I R E L’INCONNU DU SABLE

Maison Mounicq Partenaire de TvCapFerret
bandeau chantecler studio partenaire de tvcapferret
devenez partenaire de tvcapferret
Maison Mounicq Partenaire de TvCapFerret
VOTRE PUBLICITÉ SUR CETTE BANNIERE
marine plaisance service partenaire TVCapFerret
bandeau chantecler studio partenaire de tvcapferret
madrilene partenaire TVCapFerret-2
devenez partenaire de tvcapferret

Podcast : Six navires candidats potentiels à l’inconnu du sable !

Emmanuelle GLEMET, présidente de l’association Vues Du Cap, présente son association et ses objectifs, puis introduit l’intervention de Thierry SAUZEAU, maitre de conférences à l’université de Poiters, accompagné de Susy Vinet-Poirier. Ainsi, sur ce podcast audio, vous découvrirez la démarche scientifique et historique qui amène à identifier 6 navires potentiellement éligibles à être l’inconnu du sable.

Retranscription écrite de l’intervention de Thierry SAUZEAU

Ci dessous la retranscription écrite du podcast audio concernant la recherche de l’identité de l’épave ensevelie dans les dunes du Cap Ferret.

Introduction par Emmanuelle GLEMET

Et qui est là, qui dure depuis peut être deux, trois siècles, vous allez voir, et qui va peut être durer encore plus longtemps. Peut être pas, on ne l’espère pas. Ce soir, je représente l’association Vues du Cap, qui est une association qui a été créée ici à au Cap Ferret, et qui œuvre, qui collecte les archives audiovisuelles et cinéma pour essayer de constituer le patrimoine culturel de notre territoire. Beaucoup dans la salle connaissent les portraits du bassin. Parfois, ce sont des portraits de personnages hauts en couleur et parfois, ce sont des mémoires, des thématiques, mais toujours avec le désir de travailler avec la mémoire vivante, comme Thierry SAUZEAU, professeur d’histoire.

Les archives de la marine par Thierry SAUZEAU

On n’est pas pauvre en archives, finalement, pour documenter la navigation à l’époque de la marine à voile. Ceci dit, il y avait un défi qui nous était lancé, c’était de trouver évidemment des navires qui correspondaient aux gabarits qui avaient été indiqués par les archéologues. Et pour ce faire, on dispose, avant la Révolution française, d’une administration irremplaçable qui s’appelait l’Amiralauté et qui, à l’époque en tout cas, concentrait les compétences de cinq ou six administrations actuelles, entre les douanes, la gendarmerie maritime, les domaines, un certain nombre de tribunaux, la marine. C’était une grande institution que la Révolution française n’a pas remplacée et qui concentre dans ses archives des informations capitales.

Déchiffrage des archives par Susy VIENT-POIRIER

Effectivement, il y a eu beaucoup d’archives avec des écritures anciennes, donc ça a été beaucoup d’heures de déchiffrage pour essayer de rassembler le maximum de naufrages possibles, parce qu’on est parti dans une étude en entonnoir. On a pris le maximum de naufrages qu’on a pu trouver et ensuite, on les a supprimés au fur et à mesure d’informations qu’on avait, soit la date, soit le lieu du naufrage.

Les navires candidats par Thierry SAUZEAU

Quels sont les six candidats ? Parmi les navires qu’on a retrouvés, vous l’avez compris, il y a deux navires de guerre, 1797 et 1806, pour les dates de naufrage, les années de naufrage. Un navire de transport, une gabare, ça, c’était assez connu par les historiens, je pense, dans la région, à la gabare la Garonne. C’est un navire de transport vraisemblablement qui faisait la liaison entre Rochefort et Bayonne, parce qu’à l’époque, Bayonne était un… Peut être avez vous entendu parler du chemin de la Mature qui, du fort du Portarlet, permettait de descendre des grumes de sapin pour réaliser les mâts des navires à voile. Bayonne était en étroite relation avec Rochefort. Pour en revenir à ce que disait Monsieur Fougeras tout à l’heure, le bassin d’Arcachon aussi était en relation avec Rochefort et avec Bayonne, puisque faute d’y exploiter vraiment le bois, on y exploitait la résine. Et alors là, les cargaisons de résine qui sortaient du bassin d’Arcachon étaient extrêmement importantes, sauf que c’était sur des petits navires. Donc, on a très vite, exclue la possibilité que ce soit un navire de transport de résine. La Garonne, vous avez vu la chaloupe canonière L’île de Ré qui, elle, a fait naufrage en 1797, qui s’est trouvée là parce que les Anglais faisaient régner l’insécurité sur le littoral et la marine avait dépêché une espèce de forteresse flottante munie de canons pour justement protéger les entrées et les sorties des passes du bassin, puisque vous avez compris que c’était un petit peu une route stratégique.

Peut être un navire au long cours par Thierry SAUZEAU

Sans goudrons, on ne peut pas rendre les coques des navires étanches à l’époque de la marine à voile. Et si les coques des navires ne sont pas étanches, je vous laisse imaginer le genre de problème que ça peut causer. Ça, c’est pour les navires, on va dire, les plus récents de l’enquête. Et pour les plus anciens, on a un seul candidat qui correspond à un gros navire de long cours, qui pouvait traverser l’Atlantique, notamment pour aller dans les îles, ce qu’on appelait les îles à sucre, c’est à dire les Antilles. Lui, c’est un navire bordelais qu’on a donc listé. Et puis les trois autres, j’étais assez fier de moi parce que j’avais été au tout début à Suzy, je suis à peu près sûr qu’on va trouver des gros caboteurs, des gros navires qui faisaient du commerce en Europe le long des côtes et qui venaient de Hollande ou des pays du Nord. Effectivement, on a trouvé deux navires qui venaient de Bremme en Allemagne et puis en Hollandais, qui correspondaient parmi les navires naufragés, qui correspondaient aux gabarits. Et donc voilà, on a toutes ces hypothèses là. Désormais, il faudra avoir des analyses, comme on le dit à la fin du documentaire, beaucoup plus fines, notamment sur le type de bois, sur le type de construction, pour arriver peut être à identifier tel ou tel navire et puis peut être des recherches en ce qu’on appelle la dendrochronologie, c’est à dire pour savoir le fin mot de l’âge du navire.

L’inconnu du sable est un peu sorti du brouillard par Thierry SAUZEAU

Il y a une quantité de choses qui sont encore possibles, mais on est un peu sortis du brouillard puisqu’on a ces six navires qui font de bons candidats et sur lesquels on pourrait, avec un peu de temps, approfondir, trouver d’autres informations pour mieux les connaître.


L’inconnu du Sable, peut être un trois mâts ?

Les sondages effectués aboutissent à une hypothèse d’un bateau d’un volume de 250 à 300 tonneaux (1 tonneau équivaut à 2,83 m3.) et peut-être un trois mâts de plus de 20 mètres de long. Alors est-ce un bateau de la marine anglaise, un navire de commerce hollandais , français ? Les recherches se poursuivent et le lieu se doit d’être protégé afin de permettre de nouvelles investigations !

Un bateau commerçant du 18eme siecle
Un bateau commerçant du 18eme siecle

Visite du BELEM et du EL GALEON sur le Bassin d’Arcachon

Le BELEM construit à la fin du 19ème siècle et le El Galeon, réplique d’un navire du 17ème siècle ont été les vedettes des deux dernières édition du salon nautique d’Arcachon .

David PLANTAROSE nous présente la Madrague du Cap

En conclusion, une présentation de l’établissement bar restaurant La Madrague du Cap situé boulevard de la plage au Cap Ferret. David Plantarose au commande de l’établissement depuis 2001 nous parle de ses spécialités qui vont de plus de cent cocktails à des charcuteries en passant par des spiritueux délicats et des crêpes recette Bretonne garantie !

YouTube player

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

bandeau chantecler studio partenaire de tvcapferret
marine plaisance service partenaire TVCapFerret
VOTRE PUBLICITÉ SUR CETTE BANNIERE
Maison Mounicq Partenaire de TvCapFerret
madrilene partenaire TVCapFerret
Infobassin partenaire de tv cap ferret
bandeau chantecler studio partenaire de tvcapferret


Vis ma vie d'ostréiculteur

Ostréiculteur : Vis ma vie en Hiver

La famille Pascaud embarque @gocapferret pour une journée dans les parcs à huitres du Bassin d'Arcachon
La Famille Pascaud embarque @gocapferret

Une journée dans les parcs avec la famille PASCAUD, ostréiculteur au Cap Ferret

En plein hiver, la famille PASCAUD m’embarque sur leur chaland pour une découverte de leur métier d’ostréiculteur dans les parcs du Bassin d’Arcachon. Nous allons à la rencontre de personnes attachantes, bienveillantes et d’un professionnalisme hors pair ! Merci à Cécile, Christian, Thiery et Anthony pour ce cadeau !



Vous voulez tout savoir sur le métier d’ostréiculteur ?

Une journée passée en compagnie de Thierry, Cécile et Anthony , des ostréiculteurs du Cap Ferret installés au village du Canon et sur le port de Piraillan,, En effet, La Famille Pascaud m’invite à une immersion dans leurs activités professionnelles du quotidien. Bien loin des clichés, vous vous rendrez compte de la nature de l’ostréiculture sur le Bassin d’Arcachon.

Avant de vous régaler de nos huitres dans les cabanes ostréicoles, au restaurant ou à la maison, vous verrez les chapitres essentiels à réunir pour obtenir un coquillage de qualité ! Vous y verrez des splendides paysages et des vidéos en drone 4K vous dévoilant l’île aux Oiseaux, le Grand Banc, le banc du Courbey et les parcs à Huitres.

Mais surtout vous apprendrez beaucoup de choses avec les PASCAUD qui nous parlent de leur métier avec passion. Ainsi, seront évoqués la naissance des huitres dans les collecteurs, la croissance des huitres, le nettoyage des parcs à Huitres, les dangers représentés par les Bigorneaux perceurs …

Le Documentaire “Vis ma Vie” d’OStréiculteur

Tout savoir sur le métier d’OStréiculteur avec la famille Pascaud

Regardez le documentaire directement ! Il est sous titré et chapitré pour vous rendre la lecture plus agréable encore ! Vous pouvez retrouver les chapitres également à la fin de cet article.

Ma journée dans les parcs Ostréicoles en Hiver

La Galerie Photos de la Journée avec la famille Pascaud

  • Gocapferret en Ostréiculteur
  • Les Huitres à 18 mois
  • Ostréiculteur, une passion
  • Ostréiculteur, Le Calibrage des Huitres
  • Ostréiculteur et jardinage
  • Ostréiculteur et jardinage
  • La Cabane des Ostréiculteurs, le TI Commerce du Canon
  • Départ pour les parcs à Huitres
  • Ostréiculteurs dans les parcs
  • Des lots homogènes
  • Thierry Pascaud, Ostréiculteur
  • Plantage de la Barge ostréicole
  • Père et fils ostréiculteur
  • La barge ostréicole Madinina
  • Cécile, ostréicultrice
  • Vis ma vie d'ostréiculteur
  • Vue de la dégustation TI Commerce
  • Les parcs ostréicoles au 19ème siècle
  • Le village du Canon

Les Pascaud, vous les retrouvez directement au TI Commerce du village du Canon et également sur leur joli site Internet La dégustation ouvrira à Pâques pour votre régal !

Vous aimez cet article ?

Alors découvrez la page consacrée à l’ADN du Cap Ferret et du Bassin d’Arcachon : l’ostréiculture au Cap Ferret

Encore deux articles qui concernent la vie des ostréiculteurs à terre !

Les chapitres du reportage Vis ma vie d’ostréiculteur

00:00 Arrivée au Village du Canon 00:48 Arrivée à la Cabane des PASCAUD 01:01 Les concessions ostréicoles au 19ème siècle 01:25 Préparatifs pour le Départ 01:38 Dégustation au TI Commerce 01:59 Le Départ 02:34 En route pour le Dépôt 03:15 Sur le MADINA 03:29 La Chapelle de L’Herbe 04:00 Repérage de la concession 05:05 Calage du Chaland 05:57 Le Fléau des Bigorneaux Perceurs 06:48 Retour des Huitres échaudées au Parc 08:36 Tenir Compte des Marées 09:33 Les Huitres à 18 mois 11:02 Départ pour le Grand Banc 11:51 Travail de Nuit ? 13:18

Les Balades en Chaland 13:56 Ramassage des Mannes 14:25 L’annexe de bateau en Appui 15:05 Nettoyage des Parcs 16:29 Entretenir son Jardin 17:08 Oeufs de Bigorneaux Perceurs 18:01 Les Collecteurs Carrés 19:18 Les Raies Mangeuses d’Huitres 19:42 Avant… Les Huitres au Sol 20:18 Rehaussage des Chantiers 21:13 6000 Poches ! 23:02 Un Chien dans les parcs 23:10 Retournage des Poches à Huitres 24:13 La Dentelle des Huitres 24:50 Plus d’eau pour Grossir ! 26:07 Huitres Boudeuses : les Noisettes ! 26:33 Retour au Village 27:53 Les Rails du Petit Train du Cap Ferret 28:43 Le Mot de La Fin 29:18 Bonus : extrait des Huitres Échaudées

Vous pouvez aussi retrouver les reportages sur l’ostréiculture sur la playlist dédiée : https://youtube.com/playlist?list=PL_jPIoQvpY7-VgaORXKrozRJqHZ9V81sU Ou aller directement regarder le reportage sur la préparation des Huitres pour les fêtes de fin d’année : https://youtu.be/yx7x7ycEGHc Ou le reportage complémentaire concernant l’échaudage des Huitres sur le port de Piraillan ( un extrait est présent à la fin de cette vidéo) : https://youtu.be/-XvUyAlsfWE Le Film est chapitré


Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

bandeau chantecler studio partenaire de tvcapferret
marine plaisance service partenaire TVCapFerret
VOTRE PUBLICITÉ SUR CETTE BANNIERE
Maison Mounicq Partenaire de TvCapFerret
madrilene partenaire TVCapFerret
Infobassin partenaire de tv cap ferret
bandeau chantecler studio partenaire de tvcapferret


Bande annonce Série villages ostréicoles

Exclusif, Une bande annonce de la série LVO une série tournée dans les villages ostréicoles du Cap Ferret

Hier, s’est déroulé un évênement original, un amateur éclairé fou du bassin d’arcachon, a publié en direct une bande annonce d’une série reportage dédiée aux villages ostréicoles de la presqu’île du Cap Ferret.

L’occasion pour lui de mettre en relief le travail des vaillants agriculteurs de la mer avec une remise de prix en forme de clin d’oeil!

L’occasion pour vous et vos proches de découvrir ou redécouvrir à travers ce guide touristique orignal, le coeur de la presqu’île du Cap Ferret

Cette série se compose de plus de 10 épisodes en immersion dans les villages, nous découvrons ainsi les lieux d’exploitation de la culture des huitres et profitons de panoramiques magnifiques accompagné d’un commentaire bienveillant et teinté d’un peu d”humour !

Découvrir les sites de productions et de dégustations des huitres

Une oportunité de découvrir des sites de production et de dégustation au sein de paysages enchanteurs.

Une occasion de visiter des villages moins fréquentés que ceux du bout de la presqu’ile mais tellement attachants !

Dégustez sur les terasses des cabanes, visitez et échangez avec ces femmes et hommes, fiers de leur métier, passionnés par le bassin et résilients face à la crise sanitaire et aux conditions de travail rugueuses !

Une bande Annonce en forme de sourire mais qui donne envie de plonger en immersion dans ‘LVO : Les Villages ostréicoles du Cap Ferret Saison 1 Le Printemps’, à suivre sur la page Facebook ou surla chaîne Youtube de Gocapferret en 4K !

La bande annonce

Bande annonce Villages Ostréicoles

En parcourant sa chaîne, on y trouve également : Des reportages sur les réservoirs de Piraillan et son GR33 , traversée de Piraillan à la plage du Truc Vert. Des bêtisiers en forme d’autodérision constituent quelques making off de ses tournages !

En forme de miroir à LVO , quelques épisodes de la série LVB ,encore en tournage se déroule sur l’eau à bord de son bâteau et nous fait dévouvrir les villages vus des parcs à Huitres et des chenaux.

A savourer …. et regardez la bande annonce jusqu’au bout, Chantecler Studio nous fait sourire, et cela fait du bien au moral !

Cette visite est également possible à travers un Guide itinéraire interactif sur google maps

La Série compléte en 4K

LVO La Série des villages Ostréicoles


série les villages ostréicoles de lège-cap ferret

Série les Villages Ostréicoles Cap Ferret

La Série les Villages Ostréicoles de Lège-Cap Ferret

Passionné par la presqu’ile du Cap Ferret, Thiéry vous propose de découvrir la série les villages ostréicoles de Lège-Cap Ferret. Une série de 10 reportages courts en video 4K, un jour de printemps, sans âme qui vive, loin du tumulte du mois d’aout . De belles images du bassin d’Arcachon, des cabanes ostréicoles, des parcs à huitres et des outils de travail des ostréiculteurs. En remontant la presqu’ile vous découvrirez Claouey, Le Four, Les Jacquets, Petit Piquey, Grand Piquey, Piraillan, Le Canon, L’Herbe, et les deux villages de pêcheurs du Cap Ferret ( le Quartier de la Plage et l’escourre du jonc)

Une deuxième série est en cours de diffusion sur le thème ” Les villages du Cap Ferret en Bateau “, les premiers épisodes sont disponibles.

Thiéry est un amateur et souhaite juste partager sa passion. Vous pouvez le suivre sur la chaine YouTube Go Capferret .